La Truite : Histoire et Recettes !

Son histoire : 


Poisson de la famille des salmonidés, la truite affectionne les eaux vives des rivières, bien oxygénées, et dont la température n'excède pas les 18°C. Quatrième espèce de poisson la plus consommée par les Français après le saumon, le cabillaud et le lieu, seule la truite d'élevage (l'arc-en-ciel) peut être commercialisée. 
Mise au point dès le 15ème siècle, la technique de fécondation artificielle des truites s'est développée vers la fin du 19ème, la France est aujourd'hui le premier producteur mondial de truites arc-en-ciel avec plus de 40 000 tonnes par an cependant c'est bien des Etats-Unis que ce poisson est originaire.
La truite arc-en-ciel peut vivre 10, voire 15 ans, et atteindre de 6 à 8 kg pour les spécimens destinés à la reproduction.
A noter qu'environ 5 % des alevins d'élevage sont remis en rivière, dans le but de relancer le repeuplement en truites sauvages. Voila qui devrait satisfaire tous les passionnés qui attendent avec impatience l'ouverture de la pêche, au début de chaque printemps.




Les bienfaits de la Truite :


Bonne pour le cœur et le système cardio-vasculaire dans son ensemble, la chair de la truite est très bien fournie en acides gras polyinsaturées. Ces bons lipides, les fameux Omega 3, se digèrent d'ailleurs facilement, ce qui en fait un produit de choix dans la constitution d’une alimentation équilibrée.






La dégustation :


Prisée par de nombreux gastronomes, la truite préparée aux amandes n'est pourtant pas la seule recette à même de révéler toute la finesse de ce poisson.
- La cuisson dite au bleu notamment, est particulièrement appréciée des véritables amateurs de truite. La truite au bleu est simplement cuisinée avec du vin blanc, des oignons et du laurier, sa couleur virant alors au bleu. Pendant le repas, on l'assaisonne alors d'huile et de vinaigre.
- Spécialité savoyarde des bords du lac d'Annecy, la truite, surtout sauvage, cuite meunière constitue également une préparation aussi basique que populaire. Tout comme la sole, pour laquelle il s'agit de la cuisson la plus connue, la truite est légèrement farinée, avant d'être poêlé au beurre.
- En Auvergne, on aura tendance à la déguster poêlée avec des lardons et de l'ail haché, ou bien agrémenter d'une farce de pain, de champignons et de fines herbes. 
- Champignons toujours avec une sauce au vin blanc et aux cèpes dans le Sud-ouest.
- Avec une truite papillotée en compagnie de morilles, de pommes et de calvados en Normandie. 
- Les Corses aiment la déguster au vin rouge, les Périgourdins optent plus volontiers pour une truite au beurre flambée.
- Mais la truite ne se cuisine pas qu'entière et au four. Ses filets notamment apprécient très bien d'être pochés à la crème ou au bouillon. Et dans le cadre d'un régime plus diététique, ce poisson déjà peu calorique ne le devient pas davantage cuit au grill ou à la vapeur. 






Cliquez-ici pour découvrir notre recette : Quenelle de Truite